Forum Belgique

Exprimez-vous sur l’unique forum de discussion en Belgique !
Partage, avis, photos, opinion ou débattre… Bienvenue à tous !

Image Header forum Belgique
Partager:
Notifications
Tout effacer




la conscience professionnelle de nos jours...

28 Messages
7 Utilisateurs
0 Reactions
8,543 Vues
Avatar for ForumBe
(@anonymous)
Anonyme Guest
Inscription:: depuis 16 ans
Messages: 18219
Auteur du sujet  

Bonjour...

Je me pose cette question... qu'est la conscience professionnelle de nos jours...? une denrée rare ? une qualité en voie d'extinction.
Je suis à la maison depuis début octobre, en repos maternité, ce qui apporte bon nombres d'heureux moments, de joies immenses et pourtant... j'ai hâte de reprendre le boulot...
Passage au travail, pour y dire bonjour mais aussi présenter mon fils, je les regarde et naturellement m'exprime... "oh vivement que je puisse recommencer, 5 mois à la maison, c'est de trop!"...
A cela des collègues répondent "il n'y à que toi pour parler comme ça..."

Est-ce vraiment si étonnant d'aimer son travail, de s'y présenter même enrhumé, de rechigner à prendre des congés...?
Je ne sais même si manifestement, oui.

Voyez vous cela aussi dans vos entreprises? des gens de plus en plus nombreux qui préfèrent moins avoir à faire en voulant toujours gagner plus...? :fou:

Très bonne semaine à vous toutes et tous. 😀


   
Citer
Avatar for ForumBe
(@anonymous)
Anonyme Guest
Inscription:: depuis 16 ans
Messages: 18219
Auteur du sujet  

hélas oui je crois que c'est devenu une généralité auprès d'une certaine catégorie d'employés.

par ailleurs il faut remettre les choses en perspective: en Belgique on ne gagne pas bien, on est surtaxé et on a très peu de jours de congé.


   
RépondreCiter
Avatar for ForumBe
(@anonymous)
Anonyme Guest
Inscription:: depuis 16 ans
Messages: 18219
Auteur du sujet  

D'accord Guigui et pourtant...

Je pense que la raison n'est pas à ce niveau, certes paye basse, congés comptés et taxes lourdes peuvent être une cause démotivante mais les personnes si peu professionnelles ne regardent pas cela, sans quoi, elles quitteraient la Belgique, elles voient surtout l'argent du beurre en poche, les bras croisés...
J'en connais qui pour un éternuement prendre une semaine en maladie!
De moins en moins de monde désire tout simplement travailler.

Le pire est que je ne jugerai jamais personne, même si je condamne cela, et pourtant je le suis de mon côté pour ma volonté et désir de travailler.
C'est dommage que les choses changent ainsi...


   
RépondreCiter
Avatar for ForumBe
(@anonymous)
Anonyme Guest
Inscription:: depuis 16 ans
Messages: 18219
Auteur du sujet  

oui je pense que l'herbe n'est pas plus verte ailleurs (autres pays).
c'est sans doute le syndrôme de la routine, comme dans le couple ;-), on s'investit moins, on devient naturelement moins motivé ... si rien ne vient maintenir la motivation: quel système de management est en place? implique-t-on les effectifs dans les décisions? leur communique-t-on les objectifs et atteinte de ceux-ci (kpi)? sont-ils évalués? reçoivent-ils des renforcements positifs (feedback sur leur travail, félicitations...) ...

en-dehors de cela il y a peut-être une évolution de la société que les employeurs ne prennent tout simplement pas en compte aujourd'hui.
il est clair que la société a évolué et que les attentes des gens aussi, aujourd'hui "faire carrière" n'a plus bcp de sens pour bcp.
Les gens recherchent un équilibre: perdre son temps dans les embouteillageS? Travailler jusque 19h-20h? Travailler les week-ends? Voyager bcp? On veut le pouvoir d'achat mais pas trop de contraintes.

Regarde aussi le nombre de gens qui lisent leurs emails au boulot, reçoivent/échangent la dernière blague reçue par email, vont sur facebook etc.
Y a le boulot, certes...mais les gens veulent que ce soit fun, social et surtout leur vie privée passe en premier.


   
RépondreCiter
Avatar for ForumBe
(@anonymous)
Anonyme Guest
Inscription:: depuis 16 ans
Messages: 18219
Auteur du sujet  

Bon, il est évident que la société dans laquelle j'évolue n'est pas la seule à présenter des démotivés...

Je te rejoins dans tes propos de par mon expérience personnelle. je dirige moi-même une petite équipe, je suis trés dur, exigente mais également juste et impartiale (d'aprés les commentaires). Je consulte le personnel lors de gros travaux, je félicite si la réalisation est correcte, je "récompense" en ne leurs donnant pas de difficultés à l'obtention d'un congé,... résultat, je ne compte pas plus de dix jours de maladie pour toute l'équipe sur une année...
Je vois à côté de cela d'autres , leur travail est un tout et si l'un ou l'autre traine les pieds, personne ne remarque rien... Ils regardent un pc comme un outil personnel, utilise msn, facebook et cie comme assis dans leurs salons.
Cela me contrarie car lors d'une remarque faite, l'attitude et le regard de la personne te répondent bien souvent : "de quoi tu te mêle? "

Tu as raison sur l'équilibre, l'idéal visé aujourd'hui se résume par un 9h/16h presté 3 j/sem, à 5 min de la maison et payé à 150% .

c'est dommage, à nouveau, dommage que la conscience profesionnelle ne soit pas une matière d'école...


   
RépondreCiter




Avatar for ForumBe
(@rene-danjou)
Forumiste Réputé·e Membre
Inscription:: depuis 14 ans
Messages: 1148
 

Plus que de conscience professionnelle, il s'agît plutôt de goût du travail (+- bien fait)?
Je vais améliorer les chiffres: début du boulot en 1964 et deux demi-journées d'absence à ce jour.
1. Angine carabinée (qui me faisait valdinguer d'un mur à l'autre du couloir)
2. Fibrillation auriculaire (qui m'a bien fichu la trouille)


   
RépondreCiter
Avatar for ForumBe
(@anonymous)
Anonyme Guest
Inscription:: depuis 16 ans
Messages: 18219
Auteur du sujet  

une petite médaille? 😉

il ne faut pas exagérer. Certains cadres/managers se plaisent à venir travailler lorsqu'ils sont malades...sans doute uen question d'ego, d'image de soi.
la côté pervers est qu'après l'employé qui tombe malade se sentira coupable s'il prend congé, il pensera qu'il sera mal vu!
il faut donc un juste milieu, on ne part pas non plus en congé de maladie pour un rhumme.

par contre nombre de personnes et ça, c'est un réel problème, qui font leur job sans réelle motivation, dont le seul objectif est que le travail soit fait, bien ou mal peu importe mais fait, qui travaillent sans réfléchir, voire sans comprendre ce qu'ils font ou pour quoi ils le font, qui refont les mêmes erreurs...
Il n'y a rien à faire il faut ET un minimumu d'implication personnelle dans son job ET un management à la hauteur, tout comme il faut encadrer des enfants, il faut encadrer ses employés, sinon dans les deux cas il y a de l'abus.


   
RépondreCiter
Avatar for ForumBe
(@anonymous)
Anonyme Guest
Inscription:: depuis 16 ans
Messages: 18219
Auteur du sujet  

Et puis pourquoi pas aussi on aime reprendre son travail tout simplement parce que à la maison on ne retrouve pas l'activité extérieur dont on a besoin..???? 😉 :coucou2:


   
RépondreCiter
Avatar for ForumBe
(@anonymous)
Anonyme Guest
Inscription:: depuis 16 ans
Messages: 18219
Auteur du sujet  

Et bien René... tu m'impressionne 😉

Tu as raison Guigui... ceci dit, je continue à penser qu'avant d'être simplement démotivé (pour cela, il faut un jour l'avoir été...) il y à le problème de n'avoir tout simplement pas envie de se salir les mains, de plus en plus de gens ( loin encore d'être une généralité) préfèrent ne rien avoir à faire en touchant toute fois un salaire fin du mois.

Il n'y à pas si longtemps, une tentreprise en Flandre disait envisager d'aller chercher des ouvriers dans d'autres pays (encore moins bien lotis que nous...) parce qu'elle éprouvait de grosses difficultés à trouver des ouvriers qualifiés motivés... est-ce normal lorsque l'on regarde les chiffres annoncé du chomage?
Je vois cela chaque jour (quand je ne suis pas en congé maternité 😉 ) un interimaire qui arrive, regarde le travail à effectuer et te dit à la fin de journée... "non, ce n'est pas pour moi..."

Soit...


   
RépondreCiter
Avatar for ForumBe
(@anonymous)
Anonyme Guest
Inscription:: depuis 16 ans
Messages: 18219
Auteur du sujet  

ok, là en effet on parle d'un autre problème, ce que l'on vulgarise sous l'appellation "assistanat".
ne faisons pas de politique ici, mais c'est un réel problème et sans volonté politique on y arrivera pas.
je vais reprendre l'exemple de l'enfant, si par le passé on lui a toujours tout laissé faire, dès qu'on lui demandera quelque chose (ranger, aider) ce sera non.
par contre si tu lui dit écoute maintenant c'est comme ça et pas autrement et que tu t'y tiens, il va bien vite comprendre et changer son comportement.
certains adultes ne sont guère plus évolués que les enfants, mais il faut des parents (lire gouvernement) responsable!


   
RépondreCiter




Avatar for ForumBe
(@anonymous)
Anonyme Guest
Inscription:: depuis 16 ans
Messages: 18219
Auteur du sujet  

En effet 😉

Tu t'occupes d'une crêche voir d'une classe maternelle manifestement 🙂 😉 ... je plaisante 😀

Je vais peut-être soumettre à mon patron d'ouvrir une crêche dans l'entreprise, sur que les absences seront nettement moins nombreuses (les enfants ont bon dos bien souvent), eventuellement, cela servira à montrer aux parents comment s'occuper de leur enfant et faire de la sorte dune pierre deux coups 😉


   
RépondreCiter
Avatar for ForumBe
(@anonymous)
Anonyme Guest
Inscription:: depuis 16 ans
Messages: 18219
Auteur du sujet  

non mais j'ai deux petits enfants et ma façon de faire c'est expliquer et responsabiliser, ça marche bien mieux qu'on ne le pense même sur des tous petits 🙂
et c'est pareil en management: si tu dis juste à ton employé que tu veux qu'il fasse tel truc, mais sans lui expliquer pourquoi, à quoi ça sert, ce qu'il y a derrière, pourquoi c'est important... penses-tu que cela sera bien fait, avec attention, avec soin? Non car il le fera sans se poser de question, allez c'est fait, basta on passe à autre chose. ça c'est l'implication dont j'ai parlé plus haut.
qui plus est, si après c'est mal fait ou qu'il y a une erreur tu peux facilement réprimander en disant je t'avais pourtant bien expliqué les implications, l'importance du truc, d'où culpabilité dans le chef de la personne qui cherchera naturellement à mieux faire la fois d'après.
je vais écrire un livre sur "le management des enfants appliqué au monde de l'entreprise" 😉


   
RépondreCiter
Avatar for ForumBe
(@anonymous)
Anonyme Guest
Inscription:: depuis 16 ans
Messages: 18219
Auteur du sujet  

Nous avons la même façon de voir les choses sur ce sujet, je te donne à nouveau raison.

Je ne sais quoi ajouter sans me répéter, je vais donc juste me contenter de t'encourager pour le livre en espérant en avoir un dédicacé 😉


   
RépondreCiter
Avatar for ForumBe
(@anonymous)
Anonyme Guest
Inscription:: depuis 16 ans
Messages: 18219
Auteur du sujet  

Ce qui est dommage aussi, c'est l'implication des jeunes lorsqu'ils se mettent à bosser.

La première motivation est le fric. Le travail bien fait ou pas ils s'en foutent royal 🙂
Je suis plus sceptique que toi guigui, il ne suffit pas de leurs expliquer les tenants et aboutissants, la majorité n'en a rien à faire malheureusement.
Ils font leurs job, leurs heures et il ne faut pas en demander plus.

Ce qui manque aussi cruellement, c'est l'esprit d'initiative. Même si le job permet une certaine flexibilité et autorise l'employé à innover ou apporter de nouvelles idées, combien le font?? pas grand monde


   
RépondreCiter
Avatar for ForumBe
(@anonymous)
Anonyme Guest
Inscription:: depuis 16 ans
Messages: 18219
Auteur du sujet  

à moitié d'accord.

il ne faut pas nier une réalité que quand on démarre dans la vie, de zéro (sur son compte en banque), que l'on doit payer pour la première fois un logement, des charges, sa nourriture, ses vêtements, ses sorties, que l'on est jeune et que l'on a envie de dépenser, de sortir... il est normal que l'argent soit (très) important.
après, avec l'âge, une fois que l'on est correctement installé, que l'on a tout le confort dont on a besoin, sa petite famille etc., et que à priori on a déjà atteint un niveau salarial plus confortable, il y a d'autres éléments qui vont primer comme l'épanouissement, diriger une équipe, mener des projets à bien etc.

pour ce qui est de faire leurs heures sans plus, je n'aime quand même pas généraliser, j'aime à croire que cela dépend des individus, du niveau de formation...
et puis il faut également voir le type de management/structure en place, est-on dans une entreprise saine, dynamique où l'on favorise/encourage (et récompense) la prise d'initiative ou au contraire une entreprise plus hiérarchisée avec un climat managérial tendu dans laquelle un employé lambda est traité comme un pion interchangeable de qui on ne va pas attendre, voire pas tolérer d'initiative...ou même qui préfèrera s'en tenir à son petit job qu'il "maitrise" afin de ne pas risque de faire de vagues ?

et puis, un jeune qui démarre, dont c'est le premier job, sans expérience, a besoin d'un coaching adapté, d'un plus grand suivi, il faut expliquer et contrôler plus longuement, avoir plus de réunion avec lui sur comment ça se passe, ce qu'il rencontre comme difficultés, s'il se plait dans son travail et dans l'entreprise... Bref, plus le manager qu'un autre.


   
RépondreCiter




Page 1 / 2
Partager:




keyboard_arrow_up